Miss France 2014

Miss France

Miss France 2014
  • Accueil
  • News(748)
  • Candidats(33)
  • Photos(152)
  • Vidéos(200)
  • Présentateurs
  • Diffusions
  • Votez

PHOTOS - Miss France 2011 : les premières fois de Laury Thilleman

28/11/2011 - 18h43
  • Partager sur :
  • 1
  • © DRMiss France 2011 : les premières fois de Laury Thilleman

    À quelques jours de remettre son titre en jeu, le 3 décembre sur TF1, Miss France 2011 Laury Thilleman revient sur son parcours exceptionnel, de son élection régionale à sa consécration en tant que Miss France.

     

    Premier déclic

     

    "Iln’y en a pas vraiment eu. J’avais une séance photo dans ma région (elle faisait du mannequinat, ndlr). Le photographe m’a dit qu’allait se dérouler l’élection de Miss Bretagne Nord et que je devrais y aller. Je n’étais pas vraiment emballée. Il a contacté les responsables régionaux et leur a montré mes photos. Ils m’ont appelée alors que les sélections étaient terminées. Je n’avais plus vraiment le choix. J’ai même loupé un après-midi de cours et j’ai dû inventer une excuse bidon.

     

    Première élection régionale

     

    Je ne m’étais pas vraiment préparée. Mon gros problème, c’était les tenues. Je n’avais rien à me mettre ! Pour le défilé, j’ai acheté de pauvres petites chaussures argentées, très moches ! Et comme je connaissais certains commerçants de Brest, j’ai emprunté une robe chez l’un d’eux. Ma déléguée régionale est venue me voir à l’issue de l’élection en me disant : « Laury, les jeans troués et les Converses, il va falloir oublier maintenant ! » C’était mon style et ça l’est toujours. Dès que je suis de repos, j’en profite !

     

    Premier stage de préparation

     

    La coach Laura Treves nous a appris à marcher, à danser et à avoir le sens du rythme. Elle avait un langage assez cru et m’appelait «le camionneur». J’avais une démarche un peu masculine, j’ai dû pas mal travailler…

     

    Premier essayage de robes

     

    Ce sontdes tenues sur mesure. Quand nous sommes élues en région, on transmet nos mensurations pour que, le soir de l’élection, les robes nous aillent parfaitement. Sauf si on a perdu ou pris du poids pendant le mois de préparation. Parce qu’on mange très bien. J’avais l’habitude de faire beaucoup de sport, donc je pouvais manger ce que je voulais. Pendant mon année Miss France, j’ai dû faire attention !

     

    Première pensée en se réveillant

     

    À l’issue de mon couronnement, on m’a mise dans un taxi, avec un oreiller et une couverture. Je me suis endormie tout de suite. Sylvie Tellier m’a confié que j’étais la première Miss France à trouver le sommeil sur le chemin du retour ! Nous étions descendues dans un grand hôtel parisien. Il devait être 5h du matin quand j’ai appelé ma maman. Je lui ai dit : « je suis dans un grand appartement, très luxueux, avec plein de robes… Tu crois que c’est mon appartement de Miss France ? » Elle a ri et m’a répondu : « Mais non ma fille, c’est juste une suite d’hôtel. »

     

    Première interview

     

    Le JT de TF1 ! Ça a été assez chaotique. J’étais complètement figée à l’idée de parler devant une caméra et d’avoir la voix de Jean-Pierre Pernaut dans l’oreillette. On m’a mise devant le fait accompli parce que je sortais d’une séance photo ambiance années 60. Je ne me ressemblais pas du tout ! « Mais les gens vont me voir comme ça ? ai-je demandé. Oui, on y va dans 5 secondes.» J’ai juste eu le temps d’appeler mes parents pour leur dire que je passais à la télé.

     

    Premier autographe

     

    C’était lors de l’élection Miss Bretagne Nord. Les résultats des votes n’étaient pas encore annoncés quand toutes les petites filles dans la salle sont venues me voir en me demandant de signer « Miss France ». Elles m’y voyaient déjà. J’aurais dû prendre ça comme un signe !

     

    Premier événement en région

     

    Quand je suis rentrée à Brest, après l’élection, j’ai été accueillie en grande pompe rue de Siam. J’étais à bord d’une calèche, je signais des autographes sur des mains, des cartes de bus, des téléphones portables… C’était hallucinant !

     

    Premier événement national

     

    Le Salon de l’agriculture. J’ai adoré ! J’y suis restée longtemps, je parlais avec tout le monde, j’ai mangé de tout, bu de tout… Je suis sortie de là un peu pompette.

     

    Premier coup de blues

     

    Quandmes amis m’appelaient pour me dire qu’ils sortaient de l’eau, qu’ils étaient allés surfer, qu’ils avaient fait des super photos. Ça me rendait triste même si, en contrepartie, j’avais une vie rêvée. Ce n’est pas toujours évident…

     

    Premier faux-pas

     

    Je devais aller à l’enregistrement du Plus grand cabaret du monde sur France 2. Je dînais dans une brasserie après un tournage. Je ne demande pas la note facture… Mon taxi arrive, je prends ma valise et je pars. Quarante minutes plus tard, j’arrive sur le plateau de l’émission. Là, c’est le drame. J’avais bien ma robe, mes affaires, tout sauf… ma couronne et mon écharpe ! Je dis à mon attachée de presse que j’ai dû les oublier au restaurant. Les larmes commencent à monter et je me vois déjà destituée… À force de décrire le restaurant dont j’avais oublié le nom, on a retrouvé la brasserie et un coursier m’a tout apporté quelques minutes avant le début de l’émission.

     

    Première pensée au passage de relais

     

    Au Mexique, lors du stage des nouvelles Miss. Pour la première fois depuis un an, j’ai pu me reposer, bronzer sur la plage, m’ennuyer... Je ne suis pas triste. C’est une page qui se tourne et c’est excitant de penser à la suite.

     

    Interview Jérémy Parayre

  • © AbacaMiss Bretagne, Laury Thilleman
  • © Patrick Bernard/ABACAPRESS.COM Laury Thilleman
  • © Patrick Bernard/ABACAPRESS.COM Laury Thilleman
  • © Patrick Bernard/ABACAPRESS.COM Laury Thilleman
  • © Patrick Bernard/ABACAPRESS.COM Laury Thilleman
  • © Patrick Bernard/ABACAPRESS.COM Laury Thilleman
  • © DRLaury Thilleman au JT de TF1
  • © Jean-Marc HAEDRICH / VISUAL PresLAURY THILLEMAN (MISS FRANCE 2011 ) RECOIT LES CLES DE SA VOITURE, UNE PEUGEOT 207 CC AU SALON DU CABRIOLET, COUPE ET S.U.V. |
  • © Gouhier-Gorassini/ABACAPRESS.COM Miss France 2011 Laury Thilleman arriving to the NRJ Music Awards 2011
  • © VisualLaury Thilleman
  • © VisualLaury Thilleman
  • © Jérôme HaryLaury Thilleman
  • © Jean-Marc HAEDRICH / VISUAL PresLAURY THILLEMAN (MISS FRANCE 2011 ) - DES CELEBRITES PRENNENT LE DEPART DU MARATHON DE PARIS POUR LE MECENAT CHIRURGIE CARDIAQUE. |
  • © Mousse/ABACAPRESS.COM Laury Thilleman au Salon de l'agriculture
  • © Benjamin RupinLaury Thilleman
  • © Benjamin RupinLaury Thilleman
  • © SIPALaury Thilleman et les candidates à Miss France 2012 au JT de TF1

À quelques jours de remettre son titre en jeu, le 3 décembre sur TF1, Miss France 2011 Laury Thilleman revient sur son parcours exceptionnel, de son élection régionale à sa consécration en tant que Miss France.

Premier déclic

"Il n’y en a pas vraiment eu. J’avais une séance photo dans ma région (elle faisait du mannequinat, ndlr). Le photographe m’a dit qu’allait se dérouler l’élection de Miss Bretagne Nord et que je devrais y aller. Je n’étais pas vraiment emballée. Il a contacté les responsables régionaux et leur a montré mes photos. Ils m’ont appelée alors que les sélections étaient terminées. Je n’avais plus vraiment le choix. J’ai même loupé un après-midi de cours et j’ai dû inventer une excuse bidon.

Première élection régionale

Je ne m’étais pas vraiment préparée. Mon gros problème, c’était les tenues. Je n’avais rien à me mettre ! Pour le défilé, j’ai acheté de pauvres petites chaussures argentées, très moches ! Et comme je connaissais certains commerçants de Brest, j’ai emprunté une robe chez l’un d’eux. Ma déléguée régionale est venue me voir à l’issue de l’élection en me disant : « Laury, les jeans troués et les Converses, il va falloir oublier maintenant ! » C’était mon style et ça l’est toujours. Dès que je suis de repos, j’en profite !

Premier stage de préparation

La coach Laura Treves nous a appris à marcher, à danser et à avoir le sens du rythme. Elle avait un langage assez cru et m’appelait «le camionneur». J’avais une démarche un peu masculine, j’ai dû pas mal travailler…

Premier essayage de robes

Ce sont des tenues sur mesure. Quand nous sommes élues en région, on transmet nos mensurations pour que, le soir de l’élection, les robes nous aillent parfaitement. Sauf si on a perdu ou pris du poids pendant le mois de préparation. Parce qu’on mange très bien. J’avais l’habitude de faire beaucoup de sport, donc je pouvais manger ce que je voulais. Pendant mon année Miss France, j’ai dû faire attention !

Première pensée en se réveillant

À l’issue de mon couronnement, on m’a mise dans un taxi, avec un oreiller et une couverture. Je me suis endormie tout de suite. Sylvie Tellier m’a confié que j’étais la première Miss France à trouver le sommeil sur le chemin du retour ! Nous étions descendues dans un grand hôtel parisien. Il devait être 5h du matin quand j’ai appelé ma maman. Je lui ai dit : « je suis dans un grand appartement, très luxueux, avec plein de robes… Tu crois que c’est mon appartement de Miss France ? » Elle a ri et m’a répondu : « Mais non ma fille, c’est juste une suite d’hôtel. »

Première interview

Le JT de TF1 ! Ça a été assez chaotique. J’étais complètement figée à l’idée de parler devant une caméra et d’avoir la voix de Jean-Pierre Pernaut dans l’oreillette. On m’a mise devant le fait accompli parce que je sortais d’une séance photo ambiance années 60. Je ne me ressemblais pas du tout ! « Mais les gens vont me voir comme ça ? ai-je demandé. Oui, on y va dans 5 secondes.» J’ai juste eu le temps d’appeler mes parents pour leur dire que je passais à la télé.

Premier autographe

C’était lors de l’élection Miss Bretagne Nord. Les résultats des votes n’étaient pas encore annoncés quand toutes les petites filles dans la salle sont venues me voir en me demandant de signer « Miss France ». Elles m’y voyaient déjà. J’aurais dû prendre ça comme un signe !

Premier événement en région

Quand je suis rentrée à Brest, après l’élection, j’ai été accueillie en grande pompe rue de Siam. J’étais à bord d’une calèche, je signais des autographes sur des mains, des cartes de bus, des téléphones portables… C’était hallucinant !

Premier événement national

Le Salon de l’agriculture. J’ai adoré ! J’y suis restée longtemps, je parlais avec tout le monde, j’ai mangé de tout, bu de tout… Je suis sortie de là un peu pompette.

Premier coup de blues

Quand mes amis m’appelaient pour me dire qu’ils sortaient de l’eau, qu’ils étaient allés surfer, qu’ils avaient fait des super photos. Ça me rendait triste même si, en contrepartie, j’avais une vie rêvée. Ce n’est pas toujours évident…

Premier faux-pas

Je devais aller à l’enregistrement du Plus grand cabaret du monde sur France 2. Je dînais dans une brasserie après un tournage. Je ne demande pas la note facture… Mon taxi arrive, je prends ma valise et je pars. Quarante minutes plus tard, j’arrive sur le plateau de l’émission. Là, c’est le drame. J’avais bien ma robe, mes affaires, tout sauf… ma couronne et mon écharpe ! Je dis à mon attachée de presse que j’ai dû les oublier au restaurant. Les larmes commencent à monter et je me vois déjà destituée… À force de décrire le restaurant dont j’avais oublié le nom, on a retrouvé la brasserie et un coursier m’a tout apporté quelques minutes avant le début de l’émission.

Première pensée au passage de relais

Au Mexique, lors du stage des nouvelles Miss. Pour la première fois depuis un an, j’ai pu me reposer, bronzer sur la plage, m’ennuyer... Je ne suis pas triste. C’est une page qui se tourne et c’est excitant de penser à la suite.

Interview Jérémy Parayre

Prochainement au cinéma
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
Elle a un postérieur plutôt .. "fourni" sur la photo 2.
  • 0
  • 0
Anonyme | le 29/11/2011 à 00h18 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ils ont aimé
Programme TV
  • 20h55 Crossing Lines
  • 20h48 Des paroles et des actes
  • 20h45 Dans la vallée d'Elah
  • 20h55 24 : Live Another Day
  • 20h41 La grande librairie
  • 20h50 Rising Star
    > Tout le programme TV
    La sélection Replay avecTV-replay
    • "A deux doigts d'une nouvelle guerre" "A deux doigts d'une n... Berlin, 27 octobre 1961. Deux mois après le début de la construction du mur, ...
    • 24h aux urgences 24h aux urgences Une jeune femme se plaint de terribles maux de tête. Ghislain, le médecin de ...
    • Des racines et des ailes Des racines et des ailes Dans l'Aveyron, Carole Gaessler propose de découvrir l'histoire de Villefran ...
    > Tout TV-replay
    Audiences TV
    Audience télé du 29/09 (source : Médiamétrie)
    • 24.0% Une famille formidable 5 720 000 téléspectateurs
    • 18.7% Castle 4 894 000 téléspectateurs
    • 13.8% Extant 3 587 000 téléspectateurs
    > Toutes les audiences TV