Toussaint Louverture

  • Présentation
  • News(7)
  • Photos(2)
  • Diffusions
  • Casting
  • Episodes
  • Commentaires

EXCLU - Toussaint Louverture : "Il faut regarder ce film, mais savoir que tout n'est pas exact"

13/02/2012 - 12h50
  • Partager sur :
  • 42
©

France 2 marque un grand coup en diffusant le film en deux parties Toussaint Louverture mardi 14 et mercredi 15 février. Cette fiction sur le destin d'un homme qui a lutté contre la colonisation et l'esclavage en Haïti permet de découvrir ce personnage historique hors-norme. Mais attention à ne pas confondre fiction et réalité ! C'est le message de Marcel Dorigny, historien, maître de conférences à l'université de Paris VIII, et de Philippe Pichot, chef de projet développement du château de Joux Toussaint Louverture, interrogés par Premiere.fr.

Les avis sont unanimes : la fiction de France 2 Toussaint Louverture, produite par France Zobda a le mérite d'exister. Marcel Dorigny, comme Philippe Pichot soulignent l'importance de mettre sur le devant de la scène ce personnage historique important de l'histoire de la lutte contre l'esclavage, trop peu connu en France. "Il y a peu de lycées, d'écoles ou de rues qui portent le nom de Toussaint Louverture en France !" remarque l'historien Marcel Dorigny.

Pour Stéphane Pichot, "il faut rendre hommage à la productrice, France Zobda, d'avoir fait preuve de courage et d'abnégation pour aller au bout de ce projet. Le premier film consacré à Toussaint Louverture en 80 ans !"

Tous deux insistent également sur la qualité du film. "Ce film, c'est bien qu'il existe précise Marcel Dorigny. Il a beaucoup de qualités, les acteurs jouent bien, le fond historique est correct. Mais on doit nuancer, car certaines choses ont été créées de toute pièce pour choquer le téléspectateur. Finalement, les téléspectateurs vont garder en mémoire les images les plus marquantes, qui sont aussi les plus fausses !"

Historiquement incorrect

Comme pour tout film historique, le réalisateur Philippe Niang a pris des libertés avec les faits historiques, pour des questions de dramaturgie, d'émotion. Deux scènes notamment posent problème à l'historien Marcel Dorigny : "La scène d'ouverture tragique, dans laquelle on voit Toussaint Louverture assister à la noyade de son père, n'a jamais existé. Son père est mort après lui, en 1804. C'est une scène inventée, et assumée par le réalisateur, qui met les téléspectateurs en condition. Une autre scène est plus problématique : celle dans laquelle le général Caffarelli tue Mars Plaisir d'une balle dans le dos. Je crois que les descendants de Caffarelli sont furieux ! Le général n'a jamais rencontré Plaisir, qui est mort 20 ans après les faits, à Paris, en 1822". Deux grosses libertés avec l'Histoire, qui ont pour objet de "choquer le téléspectateur, donner un côté dramatique au début et à la fin du film" analyse Marcel Dorigny.

L'historien s'interroge également sur d'autres erreurs dans la suite du film, qui n'ont pas cet intérêt dramatique : "Je ne comprends pas pourquoi Philippe Niang a fait ça... Si l'on présente les faits comme ils se sont déroulés, c'est aussi simple, non ?  Surtout qu'il existe tout ce qu'il faut sur le sujet pour ne pas faire d'erreur ! Des erreurs, des imprécisions, il y en a dans toutes les fictions historiques, mais le réalisateur est allé loin dans les inventions ! Je pense que c'est dû à une mauvaise maîtrise du sujet."

A regarder... sans oublier que c'est une fiction

Du côté de France 2, on explique que ce film, Toussaint Louverture, est "une fiction et pas un documentaire" mais qu'il a été réalisé " avec des historiens". Le film a été fait en collaboration avec Alain Foix, auteur chez Gallimard d'une biographie de Toussaint Louverture en 2007. Mais cet homme de théâtre, même s'il connaît très bien le sujet, n'est pas historien. D'après nos informations, il aurait d'ailleurs quitté le tournage, pour ne pas cautionner certaines scènes qui l'ont choqué.

Alors au final, faut-il regarder Toussaint Louverture, le film diffusé en deux parties sur France 2 ? Oui, répondent les spécialistes ! Marcel Dorigny est très clair : "Il faut regarder ce film, mais sans tout prendre pour argent comptant. Il est important de savoir que tout n'est pas exact ! Alors il faut bien dire aux téléspectateurs qu'ils doivent garder leur esprit critique." Le message est passé.

Christelle Devesa

 
  • 42
Prochainement au cinéma
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
@19h18 C'est vous monsieur qui êtes endoctriné. Vous ne faîtes que répété le nouveau sloggan de certains français, une nouvelle mode pour refuser d'entendre, et que, je trouve ridicule par ailleurs : repentance, victimisation, manipulation etc etc. C'est étrange comme les Etats-Unis à qui les français aiment largement faire la leçon arrive sans problème à parler de leur page "noire", même les indiens ont leur place. Pourquoi ? Parce qu'ils assument. Voilà ! Et personne ne parle de victimisation, normal, puisqu'il s'agit d'Histoire et de faits. Rien de plus. Dans ce que vous dîtes, il n'y a pas d'analyse, des faits vrais mais aucune vérités ( je suis certaine que vous ne me comprenez même pas parce que vous voyez la paille dans mon oeil mais pas la poutre endoctrinaire qui sévit en France à base de pseudos repentance et manipulations paranoïaques ) on parle d'Histoire pas d'autres choses. Moi je préfère savoir que mes ancêtres aussi féroces pouvaient-ils être par la suite se soient libérés du joug colonial français ( les documents qui existent démontrent tout simplement la barbarie qui a mené jusqu'à l'exaspération des esclaves et à cette foutu révolution, que je comprends parfaitement ). Si la vérité historique ne vous plaît pas c'est votre problème parce que les faits sont là. Donc, une mise au point s'impose, parce que je commence à me lasser des bêtises : Vous dîtes que cela a dégénéré en génocide de blancs. Non monsieur, en génocide de COLONS BLANCS, et la preuve que vous jugez sans rien connaître car un : Toussaint avait réussit à créer une société multiraciale ( vérité historique ) basé sur l'égalité entre noirs, métis et mulâtre. Jusqu'à ce que Napoléon disons-le, l'ai tué ! Les choses ont tout simplement dégénéré quand celui-ci a ordonné par le biais d'une expédition militaire de massacrer tout les noirs restant d'Haïti pour rétablir l'esclavage abolit par Toussaint, afin de les remplacés par d'autres africains plus dociles. En fait, c'était eux OU eux. Dessalines s'est senti trahis par la capture de Toussaint, et déjà qu'ils ne portaient pas beaucoup les "blancs" en estime, c'est sur que pendant la guerre d'indépendance, il a été sans pitié. Après tout, on avait ordonné le massacre de TOUT LES NOIRS. Néanmoins, on peut tout lui reprocher, il a quand même épargné après la victoire les allemands et les polonais, dont les descendants sont toujours présent en Haïti, parce qu'eux ceux-ci avaient refusé d'obéir à Napoléon. Massacre de blanc vous dîtes ? Il n'existe pas de guerre propre. L'ennemi étant le colon et non le blanc, ils ont seulement mérité la guerre qu'ils ont déclaré ( prenez un bon bouquin et revenez me chanter vos absurdités ). Mais si les blancs n'avaient pas "vécut", comment se fait-il qu'aujourd'hui l'élite haïtienne est principalement composé de blancs et de mulâtre ???? Pour les métis et les noirs haïtiens en bataille: les sociétés anciennement esclavagistes ayant subit les brillantes théories raciales des scientifiques européens, lavage de cerveau sur la hiérarchisation des races pendant 400 ans quand même c'est pas rien, il était tout simplement illusoire de croire que les nouvelles bases de cette société se déroule sans problème, les mulâtres ayant apprit qu'ils étaient supérieurs aux noirs, donc qu'ils étaient plus légitime pour gouverner l'île, et que les noirs devaient retourner en esclavage, question "raciale scientifique oblige" et de là les guerres incessantes. Probablement ont-ils penser à l'époque de se défaire de la France colonial mais ils ont oublié de se défaire du système pervers colonial, d'où le problème. Seul Toussaint avait comprit qu'il fallait passer à autre chose au nom de l'unité. Même aujourd'hui, la hiérarchisation des races est ancrée dans le monde et pose problème ( indiens, noirs ou autres peuples non blancs, celle-ci demeure une référence alors que... ). Tout les haïtiens connaissent leur histoire, la glorieuse comme la plus noire. Donc, votre histoire de victimisation ça marchera pas. On accepte tout ! et nous connaissons nos tords cher monsieur. Mais la France la connait-elle ? Ce n'est pas nous qui avons capturés Toussaint qui voulait une politique de partenariat avec la France pour le faire agoniser gentiment dans une prison du Jura. -Ce n'est pas nous qui avons tenté de faire de citoyens devenues français à nouveau des esclaves ( cf. Naboléon éthique ) -Ce n'est pas nous qui avons exigé de payer une rançon sous menace d'une nouvelle expédition de concert avec les U.S, qui au passage nous as bien ruinés, et nous as forcé à connaître le premier déboisement massif de l'île pour vendre et payer. -Ce n'est pas nous qui nous nous sommes imposés un embargo économique après cette soi-disante reconnaissance qu'elle était censé nous donner si nous payons la dette, qui a finit par anéantir le peu qui restait de l'île. Ce n'est pas nous qui avons détruit de façon délibéré l'agriculture auto-suffisante du pays jusque dans les années 60 pour les paysans en déclarant sans péris la guerre aux haïtiens ( cf. Charlemagne Péralte ), pas la France non plus, mais les U.S. Bref, les haïtiens se sont surtout acharnés entre eux, pas contre l'île. Bref..faut-il vraiment que je continue ? Victimisation vous dîtes ? Ou foutage de gueule ( dsl mais fallait que ça sorte ) Quel pays n'a pas connut des dérives politique s?La France la première ( Louis 14 affamé tellement sa population que celle-ci fut réduite à commettre des actes de cannibalisme sur des enfants entres autres, au même moment, mes ancêtres à moi se faisaient fouetter pour qu'ils continuent de nourrir un français sur trois, et que ce monsieur exemplaire de Louis 14 construise son château de Versailles sur leur dos ). Pourtant, ça n'a pas empêché des dictatures comme celles de Cuba, d'avoir un minimum de quoi vivre, d'avoir d'excellents médecins, solidaires d'ailleurs avec Haïti pour leur Histoire commune, afin de donner là-bas des soins gratuits. Et oui, malgré la dictature, Castro a fait sans doutes beaucoup plus que la France pour aider à porter la charge de l'Histoire colonial de l'ex-colonie. Tout ça pour dire que les dictatures, n'expliquent rien du tout. La république dominicaine a connut exactement les mêmes instabilités et aujourd'hui s'en sort, mais ses relations avec l'Espagne ont été bien différente. Vous me parlez des romains ? Non je ne le connais pas monsieur. Mais je ne pointe en aucune façon le fait de ne pas savoir. Juste le fait de juger sans savoir. C'est là bien une différence. Vous me direz sans doute, comme beaucoup d'ailleurs, pourquoi parler d'une Histoire qui date de 200 ans ? C'est oublié que l'on parle tout le temps de 1789 ? Pourquoi donc parler de cette histoire qui date de 200 ans aussi alors ? C'est une date clé n'est-ce pas ? Bah là c'est pareil, et pas de chance ! Les haïtiens et les français ont cette date clé en commun. Bref, tout ça pour dire qu'au lieu de répéter le matraquage médiatique de la repentance victimaire fanatique quand on parle d'Histoire, apprenez à vous informez avant de glisser cette propagande inversé et nauséabonde ! Oui, sans concessions, je suis plutôt partisane de Dessalines. Parfois faut être radicale pour faire comprendre quand trop c'est trop ! N'en déplaise à quiconque. Vive Toussaint ! Vive Dessallines ! KIMBE RAIDE !
  • 2
  • 0
Anonyme | le 16/02/2012 à 21h03 | Signaler un abus
Votre réponse...
La premiere république noire qui a dégénéré en un génocide des blancs et des métis en une anarchie sans fin et des guerres civiles à répétition et pour finir par tomber sous la coupe des américains. Et ne connaitre que dictatures et corruption. Oui l'endoctrinement à base de "gentils noirs,méchants blancs" ça marche sur les cerveaux faibles,mais il y en a qui ne laisseront pas leurs enfants se faire endoctriner par des fanatiques qui veulent leur apprendre à hair leurs ancêtres. Savez vous qui était Sabinus,héros de la résistance aux romains? Bien sur que nonLa seule histoire que vous acceptez est une histoire communautariste et vicitmaire.
  • 0
  • 3
Anonyme | le 16/02/2012 à 19h18 | Signaler un abus
Votre réponse...
<<A regarder... sans oublier que c'est une fiction>> Pourquoi ne pas écrire ça en grandes lettres tout au long du film de sorte qu'a aucun moment le téléspectateur ne puisse oublier cette note. Au moins vous auriez pu avoir la décence pour cataloguer votre film de comédie. Vous faites exprès de présenter des incohérences historiques aux vues de tout le monde ensuite vous dites que c'est de la fiction. Mais quelle partie est correcte et laquelle ne l'est pas. Vous nous sortez ensuite le coup voici ce qui est faux c'est seulement deux petites remarques. Foutaises!!! Le tout est faux. Qu'en dit votre historien Marcel? La scene ou l'on montre Toussaint se battre dans la colonie avec des blancs et ensuite secouru par Bayon de Libertat est correct?....Un esclave osait se sauver vous lui coupez un de ses membres et la vous montrez qu'ils pouvait se battre comme tout le monde....Le concept esclave n'était pas si mal que ca!!! film historiquement incorrect mon cul!!!
  • 1
  • 0
Anonyme | le 19/11/2012 à 04h48 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ah oui ...et le coup du rappel historique ce n'était pas pour rappeler qu'il s'agit d'une île martyr comme son précurseur, c'était simplement pour stopper les ardeurs moralistes des gens comme vous qui décrit à la dictature Duvaliériste en oubliant que si celui-ci a réussit à échapper à la justice haïtienne c'est parce qu'il a été protégé en France pendant plusieurs années. Donc...vous comprenez la démarche ou pas ? D'ailleurs ça me rappelle que sans parler d'Haïti mais politique cette fois, le dernier dictateur en date qui a été tué grâce à la bienveillance du gouvernement français pour ses méfaits, a été gentiment accueillit comme un président lambda iic en France, pays 100% démocratique dont les valeurs rejettent toutes dictatures ^^
  • 0
  • 0
Anonyme | le 18/02/2012 à 13h25 | Signaler un abus
Votre réponse...
Hmmm..ouais..Où est l'Histoire ? Vous vous foutez de moi ? Dans ce cas, allez dans une librairie bien "Française", prenez quelques bouquins d'Histoires ou de littératures écrits depuis très longtemps par des historiens autant français que haïtiens qui retracent le parcours de ce pays, bien avant ce film. Regardez les quelques différents reportages très bien fait qui sont passés souvent neutre comme ceux de France 5 qui suivent eux une logique d'information culturel. Moi je ne vous ai fait qu'un condensé des faits historiques de ce pays pour répondre à votre soi-disant "génocide blanc" et à votre lecture simpliste. Au fond je me fou royalement de ce que vous pensez. Moi ce que je pense, c'est que vous ne savez que répétez la même litanie depuis le début sans argumenter ( idée, exemple, commentaire ). Vous êtes tellement obsédé par votre doctrine de"logique victimaire" que vous êtes incapable de faire la différence entre une histoire douloureuse basée sur des faits historiques avérées et votre politique. Désolé pour vous. Mais ce n'est de la faute de personne si votre nation n'a pas toujours été aussi glorieuse ( ça c'est mon avis et je ne parle pas seulement d'Haïti) et les gens intelligent sauront que les responsables sont morts depuis longtemps donc qu'il n'y a plus de coupable aujourd'hui, mais bien des lègues. Ce film "opportuniste" comme vous dîtes avait seulement pour ambition de faire connaître la figure d'un général français qui s'est battu autant pour elle que pour l'abolition de l'esclavage. C'est tout ! C'est davantage une Histoire de reconnaissance historique pour un lègue sur les valeurs fondamentales de la république. Vous êtes tellement obsédé ( vous et d'autres ) par ces histoires de "méchants blancs contre gentils nègres" ( nouveau sloggan d'ailleurs ) que vous avez totalement occultés que dans mes précédents commentaires, je n'avais jamais nié que des dirigeants haïtiens ( métis comme noirs ) étaient tombés dans des dérives. Qui voit ou tout noir ou tout blanc ? Qui suit une logique manichéenne ? D'ailleurs dans le film, on voit très bien un Toussaint aussi héroïque qu'autoritaire ou ambigüe, on voit également des généraux français un peu déchiré entre leur admiration pour Toussaint et les ordres qu'ils doivent appliquer, on voit un jeune homme chargé par Napoléon de le harceler dans sa prison pour un soi-disant trésor qu'il aurait dissimuler, qui à la mort de celui-ci, refuse le post qu'on lui avait promis en échange, s'il réussissait sa mission, au nom de l'éthique. Méchant blanc vous dîtes ? On voit des hommes noirs animés par la haine qui n'hésitent pas à faire pendre une femme blanche ? Gentil noir vous dîtes ? Pff...ce film est réussit dans le sens où l'on ressent les sentiments complexes des hommes quel que soit leur couleur. Vous dîtes que raconter une histoire douloureuse c'est de la pleurnicherie ? Dans ce cas, suivant votre logique, je dois me dire maintenant que raconter l'histoire de l'holocauste ou de l'occupation allemande dans la France du Maréchal Pétain c'est aussi de la pleurnicherie...oui oui. Bref...comme tout les autres commentaires que vous postés, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas, parce que vous êtes aveuglés par votre doctrine sortie tout droit de la tête de gens malhonnêtes ! Vous êtes bien une victime de cette propagande ! Moi je connais l'Histoire de mon pays, je vis en France, je paie des impôts comme tout le monde, je respecte les français, et je ne me souviens pas avoir accuser l'Homme ou la femme de ce pays qui comme moi travaille, paie des impôts, payent des factures comme coupable, et je ne me désigne pas MOI étant victime, mais je désigne mon pays comme avoir été victime à un moment T de l'Histoire colonial dont la France a fait partie car comme tout autres pays, elle n'a pas été parfaite. Inutile de vous chargez d'une Histoire qu'au fond personne ne vous demande de porter. Les faits, c'est les faits, c'est tout. Donc cessez de juger ce que manifestement, vous ne connaissez pas. C'est ri-di-cu-le !
  • 0
  • 1
Anonyme | le 18/02/2012 à 11h56 | Signaler un abus
Votre réponse...
Sauf qu'il n'y a aucun téléfilm sur François 1er et autres parce que les médias comme l'éducation nationale sont justement dans une logique de culpabilisation de masse par clientélisme politique. Où est l'Histoire dans tout vos commentaire et dans la démarche derrière ce téléfilm opportuniste? Vos loongs posts peuvent se résumer en "ouin,ouin, on est des victimes". Je reviens à ce que je dis, tout est fait pour qu'on ignore de grands héros comme Sabinus,Sacrovir où Du Guesclin (je suppose que vous ne savez presrien de ces grands hommes), la seule chose qui compte c'est de mettre du "toussaint" et autres figures complaisamment encensées pour pousser les jeunes français à hair les leurs, les vrais historiens eux sont depuis longtemps contre l'utilisation de l'Histoire à des fins victimaires. L'histoire ce n'est pas "ouiiin ,on est gentil et vous vous êtes méchants" c'est plus exigeant que ça.
  • 0
  • 0
Anonyme | le 17/02/2012 à 22h38 | Signaler un abus
Votre réponse...
@16h19 ( je ne sais pas si je m'adresse toujours à la même personne ) Bon alors là je suis désolé, mais je ne peux plus rien pour vous. Je sais pas si vous avez lu avant mon lonnnng post de 21h03 où je vous réponds clairement sur l'endoctrinement mais si vous considérer que parler d'Histoire c'est de l'endoctrinement, alors allez vous plaindre aux historiens, aux gouvernements, à l'éducation national français. Ce film n'a fait QUE parler d'une homme dont le destin est lié à celui de la France. Mes précédents commentaires n'engageaient que moi. Lorsque l'on fait un film sur François Ier, la révolution 1789, la période de l’Allemagne Nazi, c'est de l’endoctrinement aussi ? Monsieur je crois que c'est VOTRE esprit critique qui s'en trouve réduite, parce que vous, en revanche, vous êtes endoctrinés à raconter sans arrêt la même chose. J'ai pas attendu ( personnellement ) ce film pour connaître l'Histoire de mon pays, d'ailleurs beaucoup de choses peuvent être discuter historiquement parlant dans ce film en toute objectivité mais ce n'est qu'un film. Ce que je vous aie inscrit précédemment n'est nullement mentionné dans le film. Il s'agit juste de la période Toussaint Louverture. Moi je vous ai raconté la période de l'après Louverture, ce n'est pas le sujet du film. Je suis sûr que vous n'avez même pas regardé, pétris de certitudes que vous êtes ! Laissez-moi deviner, vous êtes un habitué des sites tels que f.de souche ? hein ? Mais rappelez-vous bien : l'endoctrinement est basé sur des doctrines politiques ou religieuses. L'Histoire est simplement une "reconstitution des faits" et résulte d'une construction. Donc, encore une fois, je me moque des personnes qui ne savent plus faire la différence entre politique et Histoire ! Ensuite, croyez ce que vous voulez, en jargon précieux je vous dis, je n'en ai cure... . pff pathétique.
  • 0
  • 0
Anonyme | le 17/02/2012 à 17h19 | Signaler un abus
Votre réponse...
@21h19 Vous confirmez clairement qu'il ne s'agit que d'endoctrinement dans cette histoire,pas un simple film,juste de la propagande comme on n'ose même plus en faire en corée du nord.
  • 0
  • 1
Anonyme | le 17/02/2012 à 16h19 | Signaler un abus
Votre réponse...
@21h19 Mise au point intéressante mais dû coup on oublie le sujet principale : le film ! Plutôt pas mal pour un début d'ailleurs, le reste est à rechercher dans un manuel d'Histoire. Oui je suis bien d'accord avec toi surtout sur la questions des dictatures haïtiennes, même si elles n'ont pas toujours durer, il y a eu des républiques et des temps plus prospère quand même. Mais l'instabilité a rendu les choses plus difficile. La dernière dictature date maintenant, ça doit faire 40 ans. A force de parler de dictatures, on oublie qu'aujourd'hui, c'est quand même une république, fragile certes, mais république quand même. Moi même j'ai vécut le vote massif pour le président d'Aristide. Et personne n'est égorgé pour avoir exprimer ses opinions, du moins pas au niveau du peuple puisqu'au fond tout le monde s'en fou royalement ! En parlant de corruption, les quelques représentant français installés là-bas ne se privent pas de se remplir les poches non plus alors...quitte à donner des leçons. De toute façon d'après des médias tels que Wikileaks, les dossiers révélés montrent que les 200 ans d'indépendance ont toujours été sous la mainmise des puissances étrangères. On peut parler en faîte de 200 ans d'indépendance dépendante en fait. Cette île aura connut au final le même destin que son précurseur. ( trahison, solitude, ambiguïté, héroïsme, agonie ) R.I.P Toussaint Louverture.
  • 0
  • 0
Anonyme | le 16/02/2012 à 23h53 | Signaler un abus
Votre réponse...
toujours de 21h03 à @19h18 PS : Je ne vous permet pas non plus parler de cerveau faible quand le vôtre me fait dire ce que je n'ai pas dit. N'oubliez pas une chose, en France historiquement, on veux voir tout en bleu, c'est mieux. Mais sans parler seulement d'Haiti, faut pas oublier que tout près du blanc, il y a du rouge. Ca veut tout dire. Ni victime, ni coupable, que des responsables ! Les lègues sont nombreux et nous accablent. D'une haïtienne /française qui se moque de toutes les personnes qui ne savent pas faire la différence entre Histoire et politique
  • 0
  • 0
Anonyme | le 16/02/2012 à 21h19 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ils ont aimé
Programme TV
  • 20h55 Profilage
  • 20h50 Envoyé spécial
  • 20h45 La liste de Schindler
  • 20h55 Ray Donovan
  • 20h38 La grande librairie
  • 20h50 Rising Star
    > Tout le programme TV
    La sélection Replay avecTV-replay
    • R.I.S Police scientifique R.I.S Police scientifique Le suspect de l'épisode précédent a subitement pris feu en pleine audition e ...
    • L’Europe des écrivains L’Europe des écrivains La Grèce est un pays de contradictions et de crises, dont rendent compte ici ...
    • D'Outremers D'Outremers Toute la richesse de cet archipel situé à 6 000 km de Paris se révèle en que ...
    > Tout TV-replay
    Audiences TV
    Audience télé du 29/10 (source : Médiamétrie)
    • 24.3% Esprits criminels 6 275 000 téléspectateurs
    • 19.2% Monsieur Max et la rumeur 4 779 000 téléspectateurs
    • 14.1% Le meilleur pâtissier 3 001 000 téléspectateurs
    > Toutes les audiences TV