Mare of Easttown kate winslet
HBO

L'actrice anglaise nous raconte pourquoi elle se sent obligée de s’investir corps et âme, à chaque fois qu'elle accepte un rôle aussi difficile...

Il n'y a qu'à voir sa performance dans Mare of Easttown pour se convaincre que Kate Winslet est une actrice qui aime les défis. Étonnante dans la peau de cette flic dure au mal de la banlieue de Philadelphie, la comédienne anglaise a pris sur elle, en acceptant ce rôle sur HBO :

"Je peux paniquer, quand je me retrouve face à un rôle aussi dur", nous confie la star oscarisée en 2009 (pour The Reader). "Le truc, c'est que je vais dire oui à tout jusqu'à ce qu'on commence le tournage, alors que dans ma tête, je me dis que je ne pourrais jamais jouer ce rôle ! Et je finis par me demander pourquoi j'ai dit oui ! Ou même : pourquoi m'ont-ils simplement demandé ? Les acteurs sont bizarres comme ça, et je ne fais certainement pas exception ! Je passe par cet étrange processus de questionnement, d'introspection ou quelque chose dans le genre. Je suis comme ça, capable de penser, penser encore et encore, pendant longtemps. Et puis la pression se fait sentir jusqu'au moment où on arrive concrètement sur le plateau. Là je n'ai plus qu'à me laisser faire. Je ne peux plus penser à rien d'autre. Donc, la façon dont je gère la peur, à mon avis, c'est simplement d'essayer d'y faire face frontalement..."

Mare of Easttown : la masterclass de Kate Winslet (critique)

Malgré son expérience dantesque, qui remonte avant même Titanic, et ses nombreux rôles acclamés par le public et la critique (des Noces Rebelles à Eternal Sunshine of the Spotless Mind en passant par Steve Jobs), Kate Winslet estime que ses performances sont toujours scrutées, à chaque fois. Que pour continuer à bosser à Hollywood, il ne faut jamais se relâcher :

"Peu importe depuis combien de temps je fais ce métier, on ne peut pas se reposer sur ses lauriers. Mon père me l'a dit toute ma vie : "Ta valeur est jugée sur ta dernière performance." Et je crois vraiment à cela."

Parce que la concurrence est féroce, "dans un monde où il y a énormément d'actrices géniales", poursuit-elle. "C'est super, mais cela signifie que nous devons toutes nous mettre au niveau, pour rester dans le coup. Il faut travailler dur. Il faut se donner à fond à chaque fois, on ne peut pas tricher. Et je ressens encore vraiment ça. Peu importe l'expérience que j'ai acquise, il faut maintenir une éthique de travail de haut niveau. Parce qu'au bout du compte, le public fait la différence. Il sait dire en voyant une actrice à l'écran si elle est paresseuse, si elle a pris son rôle par dessus la jambe, si elle n'a pas tout à fait appris ses répliques correctement, si elle essaye juste de contourner le problème."



Alors pour Mare of Easttown, en sachant qu'a fortiori avec une série, "on rentre directement dans le foyer de quelqu'un, on le divertit dans son salon", Kate Winslet s'est donnée corps et âme pour devenir Mare : "Il a fallu que j'apprenne et j'ai passé des mois à me rendre folle. J'apprenais ce dialecte local, et j'apprenais à être une enquêtrice en même temps. C'est un rôle qui a demandé beaucoup de constructions, de détails. J'ai passé du temps avec le département de police d'Easttown, au sein du vrai commissariat du coin", raconte l'actrice, qui ainsi pu suivre une véritable femme des forces de l'ordre, sergente de police, une enquêtrice,"qui a tout simplement été incroyable avec moi. Très solidaire."

Mais le pire pour Kate, fut l'accent de Mare of Easttown : "J'avoue, il compte parmi les accents les plus durs que j'ai jamais faits dans ma carrière. Facilement dans mon top 3... Oh mon dieu ! Pour tout dire, c'est l'une des deux seules fois dans ma vie d'actrice - moi qui ait un tempérament plutôt calme - où ça m'a énervé au point de balancer des trucs à travers ma loge. 'Je n'y arrive pas ! Ils vont trouver que je suis nulle. Je vais me faire virer !' Ca m'était arrivé aussi par le passé pour le film sur Steve Jobs... Mais bon, c'est vrai que cela ajoute tellement à Mare, au personnage. Alors j'ai juste continué à bosser et puis finalement, le dernier jour du tournage, j'ai trouvé que je le faisais plutôt bien (rires)..."

Mare of Easttown, diffusée chaque dimanche sur HBO et à voir en France sur OCS en US+24.

A lire aussi sur Première

Mare of Easttown : la masterclass de Kate Winslet (critique)

Autant le concept du flic de patelin tourmenté n'est guère nouveau, autant la performance de l'actrice britannique et une écriture saisissante font de cette mini-série un brillant drama criminel.